Remixer un havre patrimonial

Le Monastère des Augustines, espace bienveillant

 

didier-ouellet-8377Le Monastère respire la tranquillité. Ici, on prend le temps. On prend le temps du corps et de l’esprit, inspiré par les soins que procuraient les Augustines aux corps et âmes malades. Prendre soin, voilà la mission confiée aux Augustines il y a plus de 375 ans, lors de leur arrivée à Québec. Les Augustines ont établi le premier hôpital de Nouvelle-France et leur Monastère est le plus important artefact de ce patrimoine à conserver et à partager. Le Monastère fait partie de notre histoire, il constitue une part de notre patrimoine.

« À la suite des travaux majeurs de réhabilitation du Monastère des Augustines qui se sont échelonnés sur près de trois ans, Le Musée du Monastère des Augustines a ouvert à nouveau ses portes le 1er août 2015 dans une nouvelle formule audacieuse et innovante. Les visées du Monastère étant d’atteindre les générations émergentes, l’alliance du numérique et du modèle participatif, Muséomix cadre résolument avec celles-ci. Témoin de valeurs humaines universelles et de l’enracinement culturel d’une société, le patrimoine matériel comme immatériel des Augustines du Québec peut être utile et éloquent pour les générations actuelles et futures.»  

Isabelle Duchesneau, directrice

 

La vie au monastère

Le Monastère était, et est encore aujourd’hui le lieu de vie des Augustines, une maison havre de paix où elles prient Dieu, mangent, dorment et se portent aux soins des malades. Les Augustines ont assumé leur profession de soignante avec le souci bienveillant d’en faire un art, en tenant compte du malade en tant que tout à honorer.

Pendant près de quatre siècles, elles se sont dévouées au soin des corps et des âmes, construisant les bases du système de santé actuel. Aujourd’hui laïque, ce lieu de vie est ouvert à quiconque veut se ressourcer, régénérer son corps et apaiser son esprit.

didier-ouellet-8812Cette année, Muséomix rencontre l’esprit de bienveillance du Monastère des Augustines et s’en laisse imprégner. Le marathon devient retraite (marathonienne tout de même), au sens où chacun se retrouve trois jours durant entre ces murs – merveilleusement conservés, restaurés et actualisés – avec une seule idée en tête : remixer Le Monastère. Dans ce lieu de recueillement et de mieux-être, on parle et on agit avec douceur, bienveillance et respect.

C’est donc l’occasion pour les bénévoles et participants d’approcher d’une façon inédite ce patrimoine, constitué de documents divers, d’œuvres, d’architecture et d’histoire(s) à raconter. Ils le font en portant le projet de Muséomix : contribuer à la création de musées ouverts en tant que laboratoires vivants qui évoluent avec leurs utilisateurs.


Inclusion, collaboration, partage, contribution, action


Tout au long de l’événement, les muséomixeurs cohabitent avec les Augustines, le personnel et les visiteurs du Monastère, qui viennent chercher la quiétude et le mieux-être. Des règles de vie ont donc été énoncées, pour le bien de tous : respecter la tranquillité, éviter d’élever la voix et de courir.

didier-ouellet-8286

Patrimoine – une fenêtre restaurée au Monastère des Augustines

Lieu de patrimoine appartenant à tous les Québécois, Le Monastère, un patrimoine vivant que l’on peut parcourir et toucher, abrite mille et un trésors à traiter avec soin, en pensant à la propriété intellectuelle et au droit d’utilisation. Certaines archives, artefacts, escaliers, murs et meubles sont aussi vieux sinon plus que notre ville, Québec.

Le Monastère des Augustines accueille organisateurs, bénévoles et participants avec ouverture et bienveillance, des espaces magnifiques et inspirants et des repas santé excellents, pris au réfectoire, en communauté.

L’esprit bienveillant -et vaillant !- des Augustines rythme notre quotidien.

La mission Museomix au Monastère

La mission des muséomixeurs est de concevoir et de fabriquer, en trois jours, un prototype de médiation à tester le dimanche avec le public. Ce projet, ils ne le font pas seuls, mais en collaboration avec les membres de leur équipe et les différentes ressources mises à leur disposition. Les apports de chacun sont à respecter, dans l’esprit de collaboration et d’inclusion qui porte Museomix Québec au Monastère et ailleurs.

didier-ouellet-8346Pluridisciplinaires, les équipes comptent des professionnels issus de divers champs de pratique : muséal, numérique, artistique, scientifique, éducationnel, culturel et communicationnel. Chacun est là pour apporter son expertise, sa vision, ses idées, qu’il est important d’identifier et de mettre à contribution.

Épaulés par le personnel du Monastère, l’organisation et les équipes de bénévoles ont tout mis en place pour les aider à accomplir leur mission. Ils ont pensé aux éléments nécessaires à l’idéation et à la réalisation des prototypes : équipement et experts, des propulseurs à l’Escouade Bienveillance pour une expérience globale faisant écho à l’approche globale du lieu d’accueil. Dimanche, à 15h, nous pourrons tous en constater le résultat.

Articles liés